Voitures-radar pour le contrôle de vitesse : qu’est ce qui change ?

Depuis 2013, 383 voitures-radar circulent dans le flot de la circulation pour contrôler la vitesse des autres véhicules grâce au radar qui se trouve à bord du véhicule. Jusqu’à présent ce sont 2 policiers ou gendarmes qui sont à bord.

D’ici fin 2017, des voitures-radar conduites par des privés seront expérimentées en Normandie,  Ce test doit permettre l’homologation du nouveau système et ne donnera lieu à aucune contravention pendant cette phase.

Depuis 2013 voitures-radar avec 2 policiers ou gendarmes à bord

Depuis mars 2013, 383 voitures-radar sont capables de contrôler la vitesse des véhicules tout en roulant dans le flot de la circulation : 2 policiers ou gendarmes se trouvent à bord, l’un conduit, l’autre règle la vitesse autorisée dans l’endroit traversé mais aucun d’entre eux n’est chargé de constater l’excès de vitesse c’est le radar embarqué qui s’en charge.

Expérimentation mise en place fin 2017 : voitures-radar conduites par des privés

Ce nouveau dispositif qui sera expérimenté dès la fin de l’année en Normandie, va permettre de libérer du temps pour les Forces de l’Ordre puisque ce contrôle de vitesse en circulation,  en place depuis 2013, représente 400 emplois à temps plein
Les voitures-radar conduites par un chauffeur privé, disposeront d’équipements capables de lire les panneaux de limitation de vitesse.
Le radar va fonctionner de manière complètement autonome, le chauffeur seul à bord n’aura pas à intervenir. Le conducteur de cette voiture-radar n’aura aucune indication sur quel véhicule a été photographié, le nombre d’infractions, etc.
De même l’entreprise privée qui l’emploie n’aura pas accès aux clichés de verbalisation. Ces véhicules seront garés dans les locaux de la police ou de la gendarmerie quand ils ne seront pas utilisés.
C’est l’Etat qui va fixer le nombre d’heures de conduite effectuées, les trajets choisis et les plages horaires de contrôle.

S’agissant de matériel de mesures de la vitesse en déplacement, 10 kilomètres/heure en plus de la vitesse autorisée sera toléré ou 10 % selon ce qui est le plus favorable au contrevenant.

Vous pouvez lire également les articles suivants :

Sites internet conseillés :


Cette entrée a été publiée dans Mises au point, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.