Conduite et consommation de drogues : un nouveau test salivaire de dépistage à l’essai

Conduite et consommation de drogues : un nouveau test salivaire de dépistage à l’essai

PoliceLes Forces de l’Ordre réalisent des tests salivaires chez les conducteurs chez qui ils soupçonnent la consommation de stupéfiants, conformément à l’article R 235-2 du Code de la route. Si ce tests salivaire se révèle positif, il faut nécessairement qu’une prise de sang soit ensuite réalisée pour le confirmer. Cette prise de sang pourrait être remplacée par un deuxième test salivaire : une expérimentation de 6 mois vient de débuter dans 10 départements.
Actuellement, dans le cadre du dépistage de l’usage de drogues au volant, la recherche de stupéfiants chez les conducteurs est réalisé par la Police grâce à un test salivaire. Si ce test s’avère positif, il doit nécessairement être suivi d’une prise de sang pour confirmer la positivité. Depuis le 1er décembre 2014, dans le cadre du dépistage de l’usage de drogues au volant, un nouveau test salivaire est expérimenté dans 10 départements : ce deuxième test salivaire effectué immédiatement par les forces de l’ordre vise à remplacer la prise de sang et doit permettre de confirmer la positivité du premier test salivaire.

Pour mettre en évidence la consommation de stupéfiants, on dispose de tests de dépistage biologiques : sanguins, ou urinaires et de tests de dépistages salivaires : ces derniers révèlent la consommation des 24 dernières heures. Un test salivaire se pratique n’importe où et détecte la présence de 6 drogues dans la salive.

Les résultats obtenus au terme de cette expérimentation de 6 mois doivent permettre d’établir la fiabilité de ce nouveau protocole, avant une éventuelle généralisation à tout le territoire.

Les 10 départements retenus pour cette expérimentation sont :

  • Alpes-Maritimes,
  • Dordogne,
  • Gironde,
  • Ille-et-Vilaine,
  • Loire-Atlantique,
  • Moselle,
  • Nord,
  • Haute-Savoie,
  • Paris,
  • Yvelines.

 Vous pouvez lire également les articles suivants :


Aucun commentaire

Publier un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site internet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.