Conduite sous rivotil | Règlementation européenne relative à la conduite des véhicules | FORUM

Avatar
Connexion

Pensez à vous inscrire
invité

— Activité du forum —




— Correspond —





— Options du forum —





La longueur du mot recherché est au minimum de 3 caractères et au maximum de 84 caractères

S'enregistrer Mot de passe oublié?
sp_TopicIcon
Conduite sous rivotil
RSS
Avatar
eden
3 Publications
(Hors-ligne)
1
17 novembre 2019 - 20 \08 06 \11\06

Bonjour Docteur,

Je vous avait écrit fin 2018 avant de me faire opérer de deux méningiomes. L'opération en janvier s'est bien passée mais fin avril je me suis cassée le coude gauche. Depuis sur le pourtour de la trépanation de l'opération du cerveau et sur ma tête radiale j'ai une prolifération d'ostéomes.
Au niveau du crane ces ostéomes provoquent des douleurs neuropathiques.
Ces douleurs sont apaisées avec 2 gouttes de rivotril tous les soirs. Je passe des nuits de 10 heures comateuses mais dans la journée je suis dans un état dé vigilance quasi normal.
A l'heure actuelle je me sers de ma voiture uniquement pour aller chez le Kiné ou faire des petits trajets autour de chez moi (courses, visites à des amis) sinon je laisse le volant à mon mari. Je ne conduit jamais en fin d'après midi (fatigue et baisse de vigilance) ou la nuit ni sous la pluie (gène pour la visibilité).

Je vais bientôt être expertisée en consolidation.
Je suis infirmière libérale et dépend d'assurances privées et de la CARPiMKO.
Je conduisais, pour mon travail, entre 120 et 180 km de montagne par jour sur une amplitude de 15 heures de travail journalier. Je pouvais aussi être appelée en pleine nuit pour un problème de perfusion ou de pompe à morphine par exemple... et donc reprendre la route...

Est-ce qu'un médecin expert conseil de mon assurance privée ou de la CARPIMKO pourrait m'obliger à reprendre mon travail alors que je suis sous rivotril? Ne commettrait-il pas une faute professionnelle étant donné que le Rivotril est classé danger 3 pour la conduite automobile?

Et pour le peu de trajet que je m'autorise à faire, si j'ai un accident est-ce qu'on peut me rendre pénalement responsable à cause de mon traitement (même si la dose: 2 gouttes/jour est très légère)?

Merci d'avance pour vos réponses
Cordialement

Marie


Avatar
Dr Marie-Thérèse Giorgio
1544 Publications
(Hors-ligne)
2
19 novembre 2019 - 23 \11 09 \11\09

Les experts des assurances statuent sur la capacité à travailler de manière générale mais pas de la capacité à reprendre votre travail..;Ils peuvent considérer que vous pouvez travailler comme infirmière dans un centre hospitalier donc ne pas avoir de trajet à réaliser dans le cadre de votre travail..
Il faut consulter en commission médicale pour ce qui est de la conduite...
On peut temporairement restreindre la conduite à de la conduite de jour, à tant de kms de votre domicile etc


Fuseau horaire: Europe/Paris
Tous les RSS Afficher les Stats

Administrateurs:
Dr Marie-Thérèse Giorgio

Meilleurs Contributeurs:

Giulia: 234

Medecin agree: 29

LAETITIA61220: 20

skreewface: 18

Jeff49: 16

SebG45: 15

Nouveaux membres:

nico9360

nico9310

Fab08

Isabelle64990

jerome29

pp07

Statistiques du forum:

Groupes: 7

Forums: 26

Sujets: 1085

Publications: 4032

 

Statistiques du membre:

Invités: 8

Membres: 1217

Modérateurs: 0

Admins: 1

Nb max. d'utilisateurs en ligne : 84

Actuellement en ligne:
3 Invité(s):

Consultant cette page actuellement:
1 Invité(s):


Aucun commentaire

Les commentaires sont clos pour cet article.