Contre-indications médicales à la conduite de véhicules

Ces affections sont les seules pour lesquelles une contre-indication ferme à la conduite est retenue :

  • insuffisance cardiaque très sévère permanente stade IV,
  • cardiomyopathie hypertrophique symptomatique,
  • acuité visuelle inférieure à 5/10ème de loin, en utilisant les 2 yeux ensemble après correction optique ( lunettes, lentilles de contact, chirurgie, etc)
  • rétrécissement majeur du champ visuel des deux yeux
  • blépharospasme incoercible ( fermeture permanente et incontrôlable des paupières)
  • diplopie ( vision double) permanente qui ne peut être corrigée par aucune thérapeutique optique ou chirurgicale
  • instabilité chronique à l’origine de troubles graves de l’équilibre et de la coordination,
  • dépendance avérée à l‘alcool ou aux drogues avec retentissement psychocomportemental et refus de traitement
  • somnolence excessive, persistante malgré le traitement, quelle qu’en soit la cause,
  • démence très évoluée
  • trouble neurologique majeur ( ex : paralysie des deux membres supérieurs) sans possibilité de prothèse ou d’adaptation du véhicule)
  • psychose aigue et chronique s’il existe des manifestations cliniques pouvant interférer avec la conduite automobile

Vous pouvez lire également les articles suivant :


157 Comments
  • salacroup
    Répondre
    Posté à 15 h 23 min, 26 janvier 2018

    bonjour il y a six mois je n’ai pas satisfait a la viste medicale du groupe lourd ( transport en comun de voyageur ) cela a cause d’un somnifére que je ne prend plus depuis septembre visite ayant été faite en juin j’ai de ce fait été obligé de stopper une formation professionelle

    puis-je a ce jour repasser cette visite médicale étant donné que je ne prend plus aucun traitement

    • Dr Marie-Thérèse Giorgio
      Répondre
      Posté à 17 h 26 min, 27 janvier 2018

      Oui vous pouvez repasser la visite médicale : mieux vaudrait apporter un certificat médical du médecin traitant qui atteste du fait que vous ne prenez plus ce traitement.

  • Galois
    Répondre
    Posté à 23 h 49 min, 13 février 2018

    Bonjour,

    Je viens vers vous pour avoir quelques renseignements.
    Dans un premier temps je voudrais savoir si il existe une liste des maladies qui interdit «Formellement» de conduire (ça c’est pour un ami)?

    Et moi j’ai besoin de conseils: j’ai une santé plutôt fragilisée, je suis épileptique depuis mon adolescence, je suis également diabétique, et ce qui moi me pose plus de problème c’est que j’ai des grosses douleurs neuropatiques au niveau des membres inférieurs de type (entre autre) de décharges électriques, avec paralysie des deuxième releveurs de pieds et pertes de sensibilité total des deux jambes, je suis porteuse d’un stimulateur médulaire et un traitement médicamenteux lourds pour me soulager.
    Est-ce que mes soucis de santé peuvent faire en sorte qu’on m’interdise de conduire si je passe la visite medicale auprès d’un médecin agréé?

    Car jusqu’à présent mon médecin ne m’a jamais parlé de cette visite mais il m’a toujours dit que je devais très attention mais il ne m’en n’à jamais dit plus car j’en fais très attention et je conduis le moins possible mais vivant seule et ne recevant aucune aide de qui que ce soit je suis bien obligée de prendre mon véhicule de temps à autres!!

    Docteur, je vous remercie par avance pour me dire si d’après les informations que je vous ai donné, si on risquerait de m’interdire de conduire si je passe cette visite?

    Merci…

  • jean louis
    Répondre
    Posté à 14 h 12 min, 10 mars 2018

    bonjour,
    j’ai depuis peut des corps flottant avec des déchirures multiples ainsi que des fissures et des saignement dans l’oeil.j’ai ete traite au laser “ARGON” et actuellement en arrêt j’ai RDV la semaine prochaine chez le chirurgien ophtlamo pour savoir si il compte m’operer pour ressouder la rétine.
    pensez vous que par la suite je pourrais reprendre mon travail de chauffeur de bus ayant quand même les corps flottant dans l’oeil
    d’avance merci pour vos réponses.

    jean louis

    • Dr Marie-Thérèse Giorgio
      Répondre
      Posté à 22 h 21 min, 10 mars 2018

      Oui un corps flottant est banal et n’empêche pas la conduite. Ce qui est important c’est l’acuité visuelle.

      • jean louis
        Répondre
        Posté à 16 h 54 min, 29 mars 2018

        bonjour

        merci docteur

  • Journeaux
    Répondre
    Posté à 17 h 34 min, 19 mars 2018

    Bonjour je me suis fait poser 3 stens car j’ai eu des problèmes cardiaque cela peut-il amener à m’interdire de rouler vu que je suis chauffeur poids-lourd

    • Dr Marie-Thérèse Giorgio
      Répondre
      Posté à 21 h 37 min, 20 mars 2018

      Il faut repasser maintenant une visite médicale auprès d’un médecin agréé sans attendre la date notée sur le permis de conduire, mais il est bien possible de conduire un véhicule du groupe lourd, même après pose de stents, le médecin décide au cas par cas…

  • FARRUGIA Marcel
    Répondre
    Posté à 8 h 40 min, 13 avril 2018

    Bonjour suite à un test d’effort effectué à ma demande vu mon age et sur le point de prendre ma retraite en fin 2016 un docteur cardiologue non intervenant ma fait passé une coro- à la sortie pose d’un stent . Ayant signaler à la médecine du travail
    ma position il m’on déclaré inapte temporaire à la conduite autocars ,après avoir demandé un courrier au médecin m’ayant fait passer le test d’effort et non pas au docteur m’ayant pratiqué la coro-et la pose du stent . Surtout que le médecin m’ayant fait passé le test d’effort m’avait demandé de passé un éco-doplaire + un électro-cardio- aprè la coro-.Son courrier auprès de la médecine à était fait avant le résulta des test . le courier du cardiologue intervenant n’a pas été pris en compte .Je voudrais reprendre de l’activité temps partiel. Le docteur m’ayant posé le stent ma fait faire un test d’effort + un élctro- dernièrement ,une autre coro- ma été pratiqué résultat tout va bien .Question est ce que je peu faire une demande de reprise d’activité sans risque pour le permis VL. Merci

    • Dr Marie-Thérèse Giorgio
      Répondre
      Posté à 14 h 52 min, 14 avril 2018

      Il faut voir un médecin agréé pour la conduite qui va statuer pour l’aptitude à la conduite à la fois les VL et les véhicules du groupe lourd : conduite d’autocars. je ne peux pas répondre à votre question, je n’ai pas les éléments médicaux.
      Le médecin du travail peut avoir un avis différent cat il connaît le poste de travail et les conditions de travail, etc
      Si vous n’êtes pas d’accord avec l’avis du médecin du travail, vous pouvez le contester.

  • Posté à 15 h 51 min, 10 mai 2018

    J’ai eu un Avc debut juillet 2017 . les troublent etait Aphasie, incontinence,
    problèmes pour lire, problemes de comportement, irritabilité.
    Après la réeducation au CRM de Mulhouse , la parole va mieux ,mais mes
    trous de memoires persistent ,ainsi que l’incontinence. Le médecin chef du
    Crm a gelé mon permis de conduire, et je suis passé devant une commission
    pour la conduite debut mars qui s’est averée negative.
    Ma question est: est ce que je peut conduire une voiturette sans permis ou cela ne m”est pas possible?. Merci pour votre reponse.
    ne m’est pas possible

  • Katalyn
    Répondre
    Posté à 23 h 30 min, 16 mai 2018

    Bonsoir étant asthmatique y a t il une contre indication à la conduite d un véhicule?

    • Dr Marie-Thérèse Giorgio
      Répondre
      Posté à 22 h 56 min, 17 mai 2018

      Un asthme non contrôlé par le traitement pourrait être une contre-indication à la conduite…

  • Tsion castro
    Répondre
    Posté à 17 h 37 min, 31 mai 2018

    J’ai été victime d’unAVCquelmédecin dois-je voir pour savoir si je suis toujours apte à conduire

  • Tsion castro
    Répondre
    Posté à 17 h 40 min, 31 mai 2018

    J’ai été victime d’unAVCquelmédecin dois-je voir pour savoir si je suis toujours apte à conduire en n’ai aucune séquelle physique juste trouble du langage

    • Dr Marie-Thérèse Giorgio
      Répondre
      Posté à 23 h 18 min, 31 mai 2018

      Il faut voir un médecin agréé pour les permis de conduire; à son cabinet. La liste de ces médecins agréés pour les permis est ici.

  • Jacques Frank
    Répondre
    Posté à 17 h 21 min, 13 juin 2018

    bonjour le 14 avril suite a un accident de la vie en bricolant une porte de garage j ai eut un violent choc a la tete j ai fait une crise comitiale j ai eut une refection de la plaie avec une cranioplastie autologue et pas refait de crise depuis le scanner cerebral et cranien montre une bonne consolidation et aucune anomalie l encephalogramme et normal et observe de rare bouffées d ondes lentes theta diffuses par precaution il m ont mis sous KEPRA 500 pendant 6 mois etant chaufffeur poid lourd puis je reprendre le travail ou avoir une derogation par avance merci

    • Dr Marie-Thérèse Giorgio
      Répondre
      Posté à 21 h 32 min, 16 juin 2018

      Il faut voir un médecin agréé pour les permis de conduire :
      C’est ce texte qui s’applique, on est dans le cadre d’une épilepsie provoquée

  • melie
    Répondre
    Posté à 16 h 17 min, 3 juillet 2018

    bonjour,
    mon mari et épileptique de pis l age de 15 ans. il en a 40 aujourd’hui. il n a fais que 4 crise en tout. il vient d avoir un accident de voiture… le 20 Mai, il repris le travail le 16 juin et la médecine du travail lui demande une autorisation du médecin pour conduire. sa neurologue ne lui a pas donnez de contre indication lors de son visite le 25 juin.
    a sa visite du mois de janvier de cette année elle lui a fais un certificat comme quoi il pouvais conduire..
    la neurologue lui a dis que son accidents était pas du a une crise qu il avais du s endormir au volants car le chocs lui a fais reprendre conscience immédiatement. je voudrais se qu’il faut faire si la neurologue refuse de signez se papier.

    • Dr Marie-Thérèse Giorgio
      Répondre
      Posté à 21 h 59 min, 3 juillet 2018

      Il faut consulter un médecin agréé pour les permis de conduire. Le médecin doit pouvoir écrire sur un certificat ce qu’il exprime au patient…

  • Claudia
    Répondre
    Posté à 14 h 43 min, 16 juillet 2018

    Bonjour Docteur.

    Mon conjoint qui est en arrêt maladie depuis 4 mois pour dépréssion. Viens de se faire suspendre son permis B, en voulant renouveler son permis pro d’ambulancier auprès d’un médecin agréé de la préfecture. Il le récupéra quand il sera guérit.
    Faut-il en parler à son employeur ? Peut-il être licencié ? Merci

    • Dr Marie-Thérèse Giorgio
      Répondre
      Posté à 22 h 04 min, 17 juillet 2018

      Oui il faudra bien en informer l’employeur, oui il risque d’être licencié puisqu’il ne pourra pas remplir les missions prévues dans son contrat de travail…

  • Thaumin
    Répondre
    Posté à 3 h 26 min, 22 juillet 2018

    Bonjour je suis conductrice de car et je viens d’être diagnostiquée sclérose en plaques qu’elles démarches vis à vis de mon employeur dois je effectuer est ce que cela peut remettre en cause mon emploi

  • Brun
    Répondre
    Posté à 11 h 40 min, 3 septembre 2018

    Bonjour,
    J’ ai eu un accident de voiture il a 5 mois et la ceinture de sécurité l a provoqué un embol et considéré AVC.
    J’ ai un problème aux doigts, hypoesthésie,qui commence a disparaître, mais j’ ai toute toute la motricité, sauf la motricité fine. Donc j j ai reconduis un peu et j ai du mal avec les vitesses. J’ ai peut de passer la visite médicale. Donc, je vais essayer de prendre des leçons sur une voiture avec boite automatique et ensuite d aller passer ma visite. En temps, normalement, le problème de ma main doit progressivement disparaître. Au pire j ai pensé a acheter une voiture sans permis. J’ habite en campagne.
    Que pensez vous de mes démarches ?
    Merci

Publier un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site internet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.