Contre-indications médicales à la conduite de véhicules

Ces affections sont les seules pour lesquelles une contre-indication ferme à la conduite est retenue :

  • insuffisance cardiaque très sévère permanente stade IV,
  • cardiomyopathie hypertrophique symptomatique,
  • acuité visuelle inférieure à 5/10ème de loin, en utilisant les 2 yeux ensemble après correction optique ( lunettes, lentilles de contact, chirurgie, etc)
  • rétrécissement majeur du champ visuel des deux yeux
  • blépharospasme incoercible ( fermeture permanente et incontrôlable des paupières)
  • diplopie ( vision double) permanente qui ne peut être corrigée par aucune thérapeutique optique ou chirurgicale
  • instabilité chronique à l’origine de troubles graves de l’équilibre et de la coordination,
  • dépendance avérée à l‘alcool ou aux drogues avec retentissement psychocomportemental et refus de traitement
  • somnolence excessive, persistante malgré le traitement, quelle qu’en soit la cause,
  • démence très évoluée
  • trouble neurologique majeur ( ex : paralysie des deux membres supérieurs) sans possibilité de prothèse ou d’adaptation du véhicule)
  • psychose aigue et chronique s’il existe des manifestations cliniques pouvant interférer avec la conduite automobile

Vous pouvez lire également les articles suivant :


170 Comments
  • charly kopf
    Répondre
    Posté à 19 h 45 min, 23 décembre 2018

    bonjour alors je vous explique je me suis fais arrêter pour stupéfiant est jai eux un retrait de 6 mois avec visite medical est prise de sang a faire pour le thc cocaine et gama gt pouvais vous m’indiquer la démarche a suivre

Publier un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site internet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.