cheveux Tag

Sensibilité et spécificité des différents marqueurs biologiques de l’alcoolisme : GammaGT, CDT, VGM, éthylglucuronide

Voiture roseLe diagnostic d’alcoolisme, ou de consommation excessive d’alcool doit souvent être objectivé par des arguments biologiques. Différents marqueurs sont disponibles pour mettre en évidence la consommation d’alcool qu’il s’agisse d’une alcoolisation masquée ou du dépistage d’alcoolo-dépendance. Les médecins agréés ont fréquemment recours à ces tests dans le cadre des visites médicales d’aptitude à la conduite, obligatoires après toute suspension ou annulation du permis de conduire en lien avec une infraction sous l’emprise de l’alcool. Certains de ces tests sont plus spécifiques et plus sensibles que d’autres…


S’appuyer sur une analyse de cheveu pour restituer le permis de conduire suite à une suspension pour conduite sous l’emprise de stupéfiants

Un médecin agréé pour les visites médicales du permis de conduire, peut prescrire tout examen complémentaire qui lui semble utile. A l’image d’autres pays européens qui exigent une analyse capillaire pour restituer le permis suspendu ou annulé suite à la conduite sous l’emprise de l’alcool ou de stupéfiants, il serait pertinent de recourir, en France également et dans certains cas, à l’analyse de cheveu . En effet, parmi les conducteurs impliqués dans un accident mortel, en 2010, 30% des conducteurs étaient positifs pour l’alcool et 8% l’étaient pour le cannabis. Le cheveu se comporte comme un véritable enregistreur de la consommation d’alcool, de stupéfiants et le prélèvement de cheveu est non invasif, donc très facile à réaliser à l’occasion d’une consultation médicale.