Permis de conduire : les tests psychotechniques ne sont valables que 6 mois !

Une instruction d’octobre 2016 du Ministère adressée aux préfectures ramène à 6 mois la durée de validité des tests psychotechniques. Alors que selon le seul texte officiel actuellement publié ( circulaire du 3 août 2012) ces tests étaient valables 2 ans; Rappelons que depuis janvier 2016 il n’est plus nécessaire de recourir à des centres de tests agréés pour réaliser ces tests : tout psychologue de ville figurant au registre ADELI peut les réaliser. Il doit au préalable très simplement effectuer une déclaration en préfecture, qui figure en annexe de cette instruction ministérielle d’octobre 2016, que nous publions ci-dessous dans notre article.

Durée de validité des tests psychotechniques : 6 mois

En effet la circulaire  du 3 août 2012 relative à l’organisation du contrôle médical de l’aptitude à la conduite des conducteurs et des candidats au permis de conduire, au point 6.4, fixait à 2 ans la durée de validité des tests psychotechniques.
Le 20 octobre 2016, une nouvelle instruction, non publiée sur Legifrance, a réduit cette durée de validité à 6 mois :
Instruction_20_10_2016_MISE EN OEUVRE EXAMEN PSYCHOTECHNIQUE

Selon  cette instruction, les résultats (compte-rendu et avis) de l’examen psychotechnique ont une durée de validité de 6 mois (et non plus de 2 ans) et une portée nationale dans le cadre du contrôle médical pour lequel l’examen psychotechnique a été prescrit par le médecin agréé consultant hors commission médicale ou la commission médicale après un premier examen médical (Article  R. 224-22 du code de la route).

 

Un psychologue inscrit au registre ADELI peut réaliser les tests psychotechniques : disparition des centres de tests agréés

La réglementation des tests psychotechniques a été renforcée en août 2016

Depuis le décret de janvier 2016, il n’est plus nécessaire de recourir à des centres de tests agréés pour réaliser ces tests psychotechniques,  les psychologues de ville qui figurent au registre ADELI peuvent les réaliser après avoir effectué une déclaration en préfecture, un modèle de déclaration figure en annexe de cette instruction  :
Instruction_20_10_2016_MISE EN OEUVRE EXAMEN PSYCHOTECHNIQUE

Depuis septembre 2017, les tests utilisés doivent répondre aux préconisations prévues en annexe de l’arrêté d’août 2016 . Ils devaient faire l’objet d’une proposition de l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux, l’IFSTTAR, les médecins agréés sont toujours en attente de cette proposition.

L’examen psychotechnique, dont la durée ne peut être inférieure à 40 minutes, comprend:

  • un entretien individuel,
  • ainsi qu’un ou plusieurs tests psychotechniques destinés à vérifier la bonne adéquation entre les comportements et les habiletés des conducteurs.

A partir de septembre 2018 : l’examen psychotechnique des conducteurs et des candidats au permis de conduire ne pourra être réalisé que par des psychologues qui auront suivi une formation spécifique.

Le psychologue communique les résultats des tests à l’usager

Le psychologue communique à l’usager les résultats de l’examen psychotechnique ; l’usager doit les présenter au médecin agréé consultant hors commission médicale ou à la commission médicale.

Le médecin agréé doit prescrire les tests seulement si la personne est apte

Rappelons que conformément à l’article R 224-22 du code de la route : c’est bien le médecin agréé qui doit prescrire les tests psychotechniques dans ces circonstances et uniquement après que l’usager a été déclaré apte c’est à dire indemne de toute affection susceptible de contre-indiquer la conduite.
En effet en fonction des cas, le médecin prescrira seulement certaines batteries de tests psychotechniques. Conformément à ce que prévoyait l’ arrêté d’août 2016  les médecins attendent toujours la liste de tests que doit proposer l’IFSTTAR. l’Institut français des sciences et technologies des transports, de l’aménagement et des réseaux, l’IFSTTAR.

Les tests psychotechniques sont obligatoires dans les cas suivants

1-Dans tous les cas d‘invalidation ou d’annulation du permis de conduire, comme le prévoient l’article 7 de l’arrêté du 31 juillet 2012,  et l’article L 223-5 du code de la route qui précise que  le conducteur qui a perdu tous ses points sur son permis de conduire ne peut obtenir un nouveau permis que s’il est reconnu apte après un examen ou analyse médicale, clinique, biologique et psychotechnique, effectué à ses frais.

2-Dans les cas de suspensions de permis de conduire d’une durée égale ou supérieure à 6 mois Article R 224-21 du Code de la route

Et bien sûr, en dehors de toute obligation légale, un médecin agréé peut demander à un usager de passer certains tests psychotechniques, puisque selon l‘article R.226-1 du code de la route, le médecin agréé doit  évaluer l’aptitude physique, mais également sensorielle et cognitive des conducteurs : pour évaluer l’aptitude cognitive, le  médecin peut s’appuyer sur certains tests psychotechniques qu’il prescrit et qui sont réalisés par un psychologue figurant au registre ADELI.

Vous pouvez lire également les articles suivants :


Cette entrée a été publiée dans Aptitude à la conduite des véhicules, avec comme mot(s)-clef(s) . Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Permis de conduire : les tests psychotechniques ne sont valables que 6 mois !

  1. court dit :

    bonjour
    Est ce que la durée de validité des tests psycho dépend des préfectures ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.