Liste des médicaments qui interdisent la conduite des véhicules

Les médicaments sont classés en 3 niveaux de dangerosité pour la conduite et  identifiables par 3 pictogrammes qui figurent sur l’emballage du médicament. L’arrêté du 13 mars 2017 a étendu la liste des médicaments qui présentent un risque pour la conduite. Médecin ou patient, il est indispensable de rechercher cette information car la  consommation de médicaments à risque de niveau 2 et 3 serait responsable de 3 à 4% de l’ensemble des accidents corporels de la circulation en France. Par exemple plus de 11 millions de français consomment des benzodiazépines au moins une fois dans l’année or tous les dérivés des benzodiazépines interdisent la conduite des véhicules…

3 types de pictogramme figurent éventuellement sur les emballages des médicaments

Depuis 2005 les autorités sanitaires ont défni 3 pictogrammes différents,

Pictogramme jaune, niveau 1:
soyez prudent

Le risque pour la conduite est faible et dépend largement de la susceptibilité individuelle.
La prise du médicament ne remet généralement pas en cause la conduite mais nécessite que les patients soient sensibilisés à ce risque, prennent l’habitude de consulter le pictogramme du médicament.
La liste détaillée des médicaments de niveau 1 figure dans l’arrêté de mars 2017

.

Pictogramme orange, niveau 2 :
soyez très prudent, ne pas conduire sans l’avis d’un professionnel de santé

Les effets pharmacodynamiques dangereux pour la conduite sont prédominants par rapport à la susceptibilité individuelle.
Il faut évaluer au cas par cas la prise du médicament avec la conduite.
La prise du médicament peut dans certains cas remettre en cause les capacités de conduite et nécessite l’avis d’un professionnel de santé.
La liste détaillée des médicaments de niveau 2 figure dans l’arrêté de mars 2017  : tous les antidépresseurs sont classés niveau 2, de même que tous les traitements utilisés dans les phénomènes de dépendance ( Méthadone, Espéral, etc)
La prise de médicaments de niveau 2 interdit d’utiliser les autolib’…

 .

Pictogramme rouge, niveau 3 :
attention danger, ne pas conduire

Les effets pharmacodynamiques du médicament de niveau 3  rendent la conduite dangereuse, elle est fortement déconseillée.
Le professionnel de santé doit indiquer à son patient dans quel délai il peut conduire par exemple après une phase de sommeil induite par un hypnotique.

Liste des médicaments de niveau 3 : médicaments qui rendent la conduite dangereuse

La liste détaillée des médicaments de niveau 3 

Il est fortement déconseillée de conduire si l’on prend des médicaments  qui figurent dans cette liste des médicaments niveau 3

Anti épileptiques qui contre-indiquent la conduite

  • Clonazépam
  • Stiripentol = Diacomit ®

Anti psychotiques qui contre-indiquent la conduite

  • Perphénazine = Trilifan ®
  • Fluphénazine si forme parentéral = Moditen ®, Modecate ®
  • Pipotiazine si forme parentéral = Piportil ®
  • Dropéridol = Droleptan ®
  • Halopéridol si forme parentéral sauf formes à libération prolongée = Haldol ®
  • Fluanisone si forme parentéral
  • Flupentixol si forme parentéral sauf formes à libération prolongée = Fluanxol ®
  • Zuclopenthixol  si forme parentéral sauf formes à libération prolongée = Clopixol ®
  • Loxapine  pour les formes parentérales et inhalées = Loxapac ®
  • Olanzapine pour les formes parentérales = Zyprexa ®
  • Sulpiride pour les formes parentérales : Sulpiride ®, Dogamtil ®, Synedil ®
  • Sultopride pour les formes parentérales
  • Tiapride pour les formes parentérales = Tiapridal ®
  • Amisulpride pour les formes parentérales
  • Aripiprazole si forme parentéral sauf formes à libération prolongée = Abilify ®

Antiolytiques qui contre-indiquent la conduite

Tous les dérivés de la benzodiazépine interdisent la conduite :

  • Diazépam = Vialium ®
  • Chlordiazépoxyde
  • Médazépam
  • Oxazépam = Seresta ®
  • Clorazépate = Tranxène ®
  • Lorazépam = Temesta ®
  • Bromazépam = Lexomil ®
  • Clobazam = Urbanyl ®
  • Prazépam = Lysanxia ®
  • Alprazolam = Xanax ®
  • Nordazépam = Nordaz ®
  • Loflazépate = Victan ®
  • Clotiazépam = Veratran ®
  • Tofisopam

Hypnotiques et sédatifs qui contre-indiquent la conduite

  • Butobarbital
  • Flurazépam
  • Nitrazépam = Mogadon ®
  • Flunitrazépam = Rohypnol ®
  • Estazolam = Nuctalon ®
  • Triazolam = Halcion ®
  • Lormétazépam = Noctamide ®
  • Témazépam = Normison ®
  • Midazolam = Buccolam ®
  • Brotizolam
  • Loprazolam = Havlane ®
  • ZopicloneImovane ®
  • Zolpidem = Stilnox ®
  • Niaprazine
  • Dexmédétomidine

Autres médicaments du système nerveux qui contre-indiquent la conduite

    • Sodium oxybate

Vous pouvez lire également les articles suivants :


Cette entrée a été publiée dans Aptitude à la conduite des véhicules. Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload the CAPTCHA.