Des outils pour évaluer facilement au cabinet médical les fonctions cognitives d’un conducteur de véhicule

Des outils pour évaluer facilement au cabinet médical les fonctions cognitives d’un conducteur de véhicule

Lorsque les médecins agréés pour les permis de conduire se prononcent sur l’aptitude à la conduite de certains usagers, ils doivent évaluer l’aptitude physique, sensorielle  mais également cognitive du conducteur. Les médecins traitants doivent également être en mesure d’évaluer simplement au cabinet médical les fonctions cognitives de leurs patients puisqu’ils ont un rôle de conseil en matière de contre-indication médicale à la conduite. Un Facultés cognitivesprotocole cognitif qui comportait 2 tests : le test des tracés ( trail making task) et le test de Wechsler a été testé auprès de 92 médecins généralistes en 2012. En cas de doute sur les capacités cognitivo-comportementales, les médecins agréés peuvent également utiliser le Test de la MOCA ( Montreal cognitive assessment).

Une présentation de ces tests a été réalisée à l’occasion du congrès “Les aînés et la conduite “organisé à Lyon par les Entretiens Jacques Cartier en novembre 2013”. La rédaction du blog a assisté à ce congrès.

De nombreux processus cognitifs sont impliqués dans conduite : le conducteur de véhicule est un véritable système de traitement de l’information. Il est parfois nécessaire d’évaluer objectivement les fonctions cognitives d’un conducteur âgé par exemple.
En effet, au fil des années, un conducteur a généralement bien conscience de la diminution éventuelle de ses capacités physiques ( troubles moteurs) ou sensorielles ( baisse de l’acuité visuelle, de l’audition, etc) et adapte le plus souvent sa conduite. Par contre un conducteur senior ignore généralement ses troubles cognitifs éventuels qui entraînent un ralentissement de la vitesse de traitement de l’information, donc des difficultés pour réaliser une double tâche, des difficultés pour planifier une action, etc

 La présence de troubles cognitifs augmente le risque d’accident.

L’expérience de conduite est importante et permet de compenser ces déficits dans de Poste de conduitenombreux cas et donc de gérer la plupart des situations sauf les situations complexes.
Par exemple traverser la chaussée et tourner à gauche est une situation complexe( plus de 30 pourcent des accidents chez les seniors surviendraient dans ce type de situation).
IFSSTAR,  Institut français des sciences et technologies des transports, a testé en 2012 auprès de 92 médecins la faisabilité d’un protocole cognitif pour aider les médecins généralistes à évaluer les fonctions cognitives des personnes âgées.  2 tests ont été proposés :

  • le test des tracés/trail making task
  • le test de Wechsler.

Ces tests peuvent bien sûr être également utilisés par les médecins agréés pour les permis de conduire qui doivent évaluer en plus de l’aptitude physique et sensorielle des usagers, les fonctions cognitives.

Trail making Task ou test des tracés

Version imprimable téléchargeable du Test des tracés -Trail making task

Le trail making task ou test des tracés évalue les fonctions exécutives et les capacités visuelles et motrices . Il comporte 2 parties :

Partie A du test des tracés ou trail making taskTest des tracés
Le patient  doit relier le plus rapidement possible, sans lever son crayon et par ordre croissant 25 chiffres répartis au hasard sur une feuille de papier.

Partie B du test des tracés ou trail making task
Cette partie exige  un effort intellectuel plus intense , une plus grande acuité visuelle et une vitesse d’exécution plus importante.
Il faut relier en alternance 12 lettres et 13 chiffres, également placés au hasard sur une feuille pour obtenir 1-A-2-B-C-3, etc

La grande majorité des individus âgés de 65 ans et sans déficit cognitif effectue le test A en moins de 35 sec et la partie B en 1 minute 30 sec .

L’expérimentateur doit signaler au sujet s’il se trompe.

Test de Wechsler

Les échelles d’efficience intellectuelle de Wechsler ( WAIS)

L’échelle non verbale d’intelligence de Wechsler permet également de tester les facultés cognitives au cabinet médical. Cette échelle comporte plusieurs subtests , seul le sous-test des codes est proposé pour évaluer les fonctions cognitives pour la conduite :

  • Matrices
    le sujet observe une matrice incomplète et sélectionne celle qui manque parmi 4 ou 5 propositions de réponses..
  • Codes
    le sujet doit copier des symboles appariés à des formes géométriques simples ou à des chiffres en utilisant le code imprimé en haut de page. Cette épreuve évalue la coordination visuo-motrice, la rapidité graphomotrice, la mémoire visuelle à court terme et les capacités attentionnelles.
  • Tâche
    copier les symboles associés à des chiffres sur la feuille de réponse, le plus rapidement pendant 120 secondes.
  • Assemblage d’objets
    il est demandé au sujet d’assembler en un temps déterminé des pièces de puzzles représentant des formes courantes.
  • Reconnaissance
    le sujet regarde pendant 3 secondes un stimulus représenté par une figure géométrique. Il doit ensuite le reconnaître parmi 4 ou 5 propositions.
  • Mémoire spatiale
    l’examinateur  touche successivement des cubes sur un plateau. Le sujet doit reproduire cette séquence dans le même ordre, puis dans l’ordre inverse.
  • Arrangement d’images
    le sujet ordonne une série d’images présentées dans le désordre afin qu’elles constituent une suite cohérente en un temps donné.

Pour le test des codes, il s’agit de substituer un chiffre par un symbole.
On présente au sujet 4 lignes de 25 cases chacune (100 en tout). Chaque case comprend une partie supérieure et une partie inférieure.
Dans la partie supérieure il y a un chiffre entre 1 et 9 alors que la partie inférieure est vide.
Au-dessus des 4 lignes, on présente une grille dans laquelle se trouve le code : chaque chiffre correspond à un symbole. La tâche du sujet consiste à remplir chaque case du bas avec le symbole correspondant à chaque chiffre, dans l’ordre.
Le sujet a 90 secondes pendant lesquelles il doit remplir un maximum de cases. Il est très important que le sujet remplisse toutes les cases dans l’ordre de présentation.
La note au test correspond au nombre de cases correctement remplies avant le temps limite. Le temps d’administration total du test (avec la consigne, etc) est de moins de 5 minutes.
Ce test évalue les capacités de coordination, la rapidité visuo-motrice, les capacités de mémoire, d’inspection visuelle, de déplacement de l’attention et d’attention soutenue.
Les sujets jeunes arrivent généralement jusqu’à la dernière ligne, les personnes âgées vers la 3ème ligne et les sujets déments ne dépassent pas la 2ème ligne.
On ne chronomètre qu’après les huit premiers essais (vérification de la compréhension de la consigne).

 

Voiture roseLa conduite automobile est une activité complexe qui requiert, en plus des capacités sensorielles et fonctionnelles, des capacités cognitives qui peuvent diminuer avec l’âge. Les médecins traitants doivent être en mesure d’évaluer les fonctions cognitives de leurs patients âgés afin de les conseiller sur l’activité de conduite. Les médecins agréés sont également demandeurs d’outils pour évaluer les fonctions cognitives des conducteurs âgés qui leur sont adressés : 2 tests semblent pouvoir être utilisés pour les aider dans cette démarche : le test des tracés, trail making task et le test de Wechsler.

70% des médecins généralistes testés en 2012 se sont déclarés prêts à utiliser ces 2 tests cognitifs.

Test de la MOCA ( Montreal Cognitive assessment)

Test de la MOCA : instructions pour l’administration et la cotation et test

Suivre ce lien pour imprimer le test avant de l’administrer :Version française en ligne du test de la MOCA



 Vous pouvez lire également les articles suivants :


2 Comments
  • Giulia
    Répondre
    Posté à 18 h 05 min, 26 avril 2014

    Bonjour,
    Quelle valeur donner au MoCA test ? Et au MMS ?

    Puisque l’échelle de Weschler est un test d’intelligence, existe t-il des études d’accidentologie qui examinent le lien entre le QI et le risque d’accident ?

    Salutations

  • nadoue
    Répondre
    Posté à 22 h 43 min, 20 février 2017

    Bonjour,

    Je penses que les médecins agréés ne sont pas assez formés à l’évaluation cognitive. Seuls les neuropsychologues ont les compétences pointues pour cela et devraient être consultés de manière plus fréquente (métier méconnu, même des médecins…).
    En effet, pour la plupart des tests neuropsychologiques (le TMT et les codes de la WAIS sont des tests neuropsychologiques, donc utilisés quotidiennement par les neuropsychologues), le seuil limite de réalisation de la tâche dépend de beaucoup de critères, notamment l’âge, le sexe et le niveau socio-culturel. Le seuil pathologique n’est pas un simple temps limite, il n’est pas le même pour tout le monde ! C’est pour cela qu’un traitement statistique est effectué sur chaque résultat et je ne suis pas sûre que les médecins sachent quel traitement statistique utiliser…
    D’autant plus que pour le TMT, le temps de réalisation ne suffit pas, il faut aussi regarder le nombre d’erreurs, et savoir reconnaître les différents types d’erreurs !
    Par ailleurs, 2 tests ne suffisent pas à mesurer les capacités cognitives importantes pour la conduite automobile. Il ne faut pas oublier de mesurer les temps de réaction, les capacités attentionnelles, les autres fonctions exécutives…

    Pour répondre à Giulia, la Moca et le MMS sont des échelles qui mesurent l’efficience cognitive globale, elles ne mesurent pas les capacités attentionnelles, capacités parmi les plus importantes dans la conduite automobile. Donc pour moi, elles sont insuffisantes dans ce cadre (surtout le MMS).

    Pour la WAIS, si elle est passé dans sa globalité, en effet, elle peut permettre de mesurer un QI. Mais le subtest “codes” proposé de manière indépendante ne peut pas mesurer le QI à lui tout seul.

    Pour les études à ce sujet, elles existent certainement. Pour ma part, je ne connais que celles en lien avec les lésions cérébrales…

    Cordialement,

Publier un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site internet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.