Conducteur âgé avec troubles cognitifs : le médecin agréé peut demander un test de conduite en auto-école

Conducteur âgé avec troubles cognitifs : le médecin agréé peut demander un test de conduite en auto-école

Facultés cognitivesLes médecins agréés reçoivent régulièrement en visite médicale pour les permis de conduire, des conducteurs âgés afin de statuer sur leur aptitude à la conduite : ces
conducteurs leur sont adressés le plus souvent suite à un signalement de l’entourage à la préfecture, car ils ont constaté la présence de troubles cognitifs suspectés de rendre la conduite dangereuse.

Evaluation des fonctions cognitives d’un conducteur âgé : tests neuropsychologiques

Les médecins agréés ont à leur disposition des tests neuropsychologiques pour évaluer les fonctions cognitives, mais la plupart des médecins jugent que ces tests sont insuffisants. En effet, la conduite automobile fait appel à des ressources cognitives mais dans des proportions variées : dans certains cas de démence hétérogène, les fonctions les plus indispensables à la conduite peuvent être conservées. Mais les tests cognitifs perturbés pourront entraîner l’inaptitude à la conduite : ce retrait du permis de conduire est source de perte d’autonomie et parfois d’isolement et de déclin chez des seniors.
Par contre, on l’oublie souvent, mais un test de conduite par une école de conduite peut être demandé par la commission médicale, comme le prévoit l’arrêté du 21 décembre 2005 modifié par l‘arrêté du 31 août 2010, (en page 2)

Comparaison d’une batterie de tests cognitifs à une épreuve de conduite sur route

Sous l’impulsion du Dr Pierre Carnoy, à la fois gériatre et médecin agréé pour les permis de conduire, l’association GERIATRIX qui regroupe des gériatres de l’Allier et des médecins de la Commission médicale des permis de conduire de cette même région a conduit l’ étude “Gériatrix-conduite automobile” qui visait à comparer une épreuve de mise en situation de conduite sur route à une batterie de tests cognitifs pour évaluer l’éventuelle inaptitude de sujets âgés à la conduite automobile.

Epreuve de conduite sur routeVoiture américaine

Pour cet audit de conduite, les conducteurs pouvaient utiliser leur propre voiture ou celle de l’auto-école ( seule cette dernière étant à double commande), le parcours comportait des situations de conduite complexes susceptibles d’être rencontrées par la personne ( circulation en centre-ville, rond-point, etc)
Le test de conduite s’est voulu le plus écologique possible, afin de ne pas créer des conditions d’examen qui auraient fait perdre leur moyen aux candidats : chaque parcours était réalisé en présence d’un inspecteur du permis de conduire retraité ou d’un moniteur d’auto-école et d’un médecin qui notait également la conduite.
Les auteurs de l’étude précisent que la conduite sur route et la conduite sur simulateur sont bien différentes.

Batterie de tests cognitifs

Plusieurs tests cognitifs pouvaient ensuite être réalisés : mini mental state, MMS, étude des 5 mots de Dubois, test de l’horloge, Trail making test A, tral making test B, test des panneaux du code de la route

Consulter le rapport de l’étude “Gériatrix-conduite automobile”

L’intégralité du rapport de l’Etude  “Gériatrix-Conduite automobile” mérite d’être largement diffusé et peut-être téléchargé au format pdf en suivant le lien ci-dessous

Comment apprécier au mieux l’inaptitude à la conduite automobile du sujet âgé suspect de troubles cognitifs

Le rapport de l’étude propose en annexe une fiche d’évaluation à la conduite.

Conclusions de l’étude “Gériatrix-conduite automobile”

Comme d’autres études l’avaient déjà constaté, l’étude Gériatrix-conduite automobile” n’a pas trouvé de corrélation suffisante entre le résultat d’une batterie choisie de tests cognitifs et l’aptitude réelle à la conduite évaluée par une épreuve de conduite sur route. Les auteurs de l’étude s’interrogent sur la pratique habituelle des médecins des commissions médicales qui font appel à des cabinets de psychologues qui réalisent des tests nullement standardisés…

En conclusion les médecins agréés pour les permis de conduire, afin de statuer plus objectivement sur l’aptitude à la conduite d’une personne âgée qui présente des troubles cognitifs devraient proposer de manière plus systématique la réalisation d’un audit de conduite sur route comme la loi les y autorise. En effet l’inaptitude à la conduite est très lourde de conséquences et ne peut pas être prise à la légère.
Des groupes de travail en région devraient idéalement se mettre en place afin de développer ces relations entre les médecins agréés pour les permis de conduire et les auto-écoles et mettre en place des audits de conduite sur route pour les conducteurs âgés atteints de troubles cognitifs.


Vous pouvez lire également les articles suivants :


Aucun commentaire

Publier un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site internet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.