Aménagement des épreuves de passage du code de la route pour les candidats dyspraxiques – Visites médicales du permis de conduire
 

Aménagement des épreuves de passage du code de la route pour les candidats dyspraxiques

Aménagement des épreuves de passage du code de la route pour les candidats dyspraxiques

PuzzleLa dyspraxie ayant des répercussions sur les apprentissages, les personnes dyspraxiques rencontrent souvent des difficultés pour passer les épreuves du permis de conduire. Une enquête conduite récemment par l’association DFD, Association Dyspraxie France DYS, le met en évidence. En effet, les temps donnés pour répondre aux questions sont jugés trop court, il en est de même du temps accordé pour visualiser les images, etc Une convention signée récemment va permettre aux candidats dyspraxiques de passer les épreuves du code dans des conditions plus favorables et donc de réussir plus facilement ces épreuves du permis de conduire.

Définition   des DYS

La dyspraxie touche au moins 3% des enfants scolarisés, c’est un trouble neurologique qui affecte la planification et l’automatisation des gestes, à l’origine de troubles de la coordination, de discordance entre l’acte voulu et l’acte réalisé, etc
La dyspraxie fait partie des troubles DYS ( dyslexie, dysphasie, etc)
La dyspraxie est rarement isolée, mais associée à d’autres troubles neurologiques tels que la dyslexie ( trouble durable de l’acquisition et de l’utilisation du langage écrit), la dysphasie (  trouble durable de l’acquisition et de l’utilisation du langage oral) , les troubles de l’attention avec ou sans hyperactivité ( TDAH).

Résultats de l’enquête sur les conditions de passage du permis de conduire des candidats dyspraxiques

L’enquête réalisée par DFD sur les conditions de passage du permis de conduire pointe les difficultés rencontrées par les personnes dyspraxiques lors du passage du code ou de l’examen de conduite. Elle souligne notamment que la commission médicale du permis de conduire est peu utilisée et peu efficiente, les médecins ( les médecins agréés pour les permis de conduire sont souvent des médecins généralistes)  méconnaissent la dyspraxie.

Il ressort que pour l’apprentissage du code de la route, le temps pour répondre aux questions est jugé trop court par la moitié des candidats atteints de dyspraxie, de même que le temps pour visualiser les images présentées. Le bruit environnant est également difficile à gérer, il gêne la concentration.
Plus de la moitié des candidats dyspraxiques ont eu besoin de 30 cours ( au maximum 70 cours).  Ces candidats dyspraxiques auraient besoin de surentraînement avant l’examen, d’explications reformulées par le moniteur.

Pour  l’apprentissage de la conduite, les candidats dyspraxiques souffrent de troubles de l’attention, des difficultés pour gérer leur stress, effectuer plusieurs tâches dans le même temps, gérer la droite et a gauche, passer les vitesses, embrayer, etc

L’enquête conclut qu’il faudrait davantage sensibiliser les moniteurs d’auto-école, les inspecteurs du permis de conduire des problématiques des dyspraxiques.

Aménagements possibles du passage des épreuves du code de la route pour les candidats dyspraxiques

Une convention a été signée le 16 mai 2013 entre des association de la fédération française des DYS et le délégué à la sécurité routière pour aménager les épreuves de passage du code de la route pour les candidats qui souffrent de dyspraxie.
Les intéressés sont admis à passer l’épreuve théorique générale lors des sessions prévues pour les personnes sourdes ou malentendantes dans un délai maximal de trois mois suivant l’enregistrement de la demande d’inscription à l’examen du permis de conduire auprès des services préfectoraux.
Les intéressés bénéficient :

  • d’un temps plus long pour l’examen des diapositives ;
  • si nécessaire, d’une relecture à haute voix par un inspecteur du permis de conduire et de la sécurité routière.

Une visite médicale auprès d’un médecin agréé pour les permis de conduire est souhaitable. Depuis septembre 2012, cette visite médicale doit être effectuée auprès d’un médecin agréé qui exerce hors cabinet et non auprès de la commission médicale primaire des permis de conduire. Ces personnes dyspraxiques devraient sans doute être orientées vers un médecin agréé pour les permis de conduire qui connaît ces troubles.

Vous pouvez lire également les articles suivants :


16 Comments
  • RANC
    Répondre
    Posté à 11 h 15 min, 1 octobre 2013

    Bonjour,

    mon fils dyspraxique rencontre des problèmes pour passer son permis. Il le passe actuellement dans une auto école traditionnelle, qui malgré son information de sa dyspraxie reconnue par la MDPH, n’a pas aménagé ni ses cours, ni son examen de conduite qu il a échoué 2 fois.
    La visite médicale lui permet de passer son permis, bien que lors de son premier examen de conduite, il n’avait pas ce document !
    il voudrait changer d auto école, qui pourrait lui aménager son parcours etc, ainsi que l’examen.
    Où trouvez ce genre d’auto école à Lyon ? Où se renseigner ?
    Je précise qu’il apprend déjà avec boite automatique.
    Merci pour votre réponse.

  • siby
    Répondre
    Posté à 9 h 27 min, 9 octobre 2014

    je vient de la reunion et je suis dyspraxique ,comment faitont pour avoir un amengemt d’epreuves pour le code de la route que j’ai rater en 5 fois

  • Louis CHARASSE
    Répondre
    Posté à 19 h 06 min, 18 octobre 2014

    Il me semble déceler une contradiction ou tout au mois une difficulté avec les psychologues qui réalisent les tests psychotechniques en cas d’invalidation du permis.Les personnes souffrant de dyspraxie ne réussiront pas ces tests.
    Il faudra les renvoyer vers la MDPH ?; avec des délais très longs supérieurs a 6 mois chez nous .
    Eclairez moi , très cordialement

  • laurianne
    Répondre
    Posté à 23 h 08 min, 12 mars 2015

    Bonjour, je suis moi même dispraxique visio spatial et j’apprend moi aussi en automatique, j’ai déjà passer mon permis une fois que j’ai échouer. Mon problème c’est que j’ai déjà fait plusieurs et plusieurs heures de conduites mais je suis toujours aussi lente sur la route, j’ai pas de logique pour me garer,etc.. ma question est la suivante que faire contre cela?

  • piplard
    Répondre
    Posté à 19 h 56 min, 20 avril 2015

    je suis travaille dans un esat en situation handicapé j ai une reconnaissant a la mdph ou aller pour passage du permis quelle somme a payer

  • theron
    Répondre
    Posté à 10 h 11 min, 21 avril 2015

    Pouvez vous me dire combien coûte la visite de ses médecins comme une consultation normal ou c est encore un surplus merci

  • Julie
    Répondre
    Posté à 16 h 03 min, 24 juin 2015

    Bonjour,

    quel est l’aménagement proposé pour une personne dyslexique lors de passage à l’épreuve pratique (conduite)

    merci pour votre réponse.

  • Manon
    Répondre
    Posté à 0 h 29 min, 10 juillet 2015

    Bonjour je M’apelle Manon j’ai 17 ans et demi bientôt 18 ans et je suis dyslexique dispraxique dyscalculie et sa fait depuis 1 ans et 6 mois que je travail dur comme faire pour passer mon code mais je n’arrive jamais à avoir au dessus de 35 … Vous auriez pas des conseils à me donner met proche de dire d’essayer de passer les vrai code mais je fais plus de 5 fautes
    Merci de votre aide

  • Elisabeth
    Répondre
    Posté à 0 h 25 min, 2 août 2016

    Bonsoir.
    J’ai créé ce groupe pour ceux que ça intéressent.
    https://www.facebook.com/groups/1754656788124745
    /?ref=browser

  • Posté à 17 h 46 min, 8 mars 2018

    Moniteur auto-école et psychomotricien, je suis amené à travailler avec des personnes dyspraxiques au quotidien. Ma formation de psychomotricien m’a permis d’avoir une approche adaptée dans mon métier de moniteur avec les élèves dyspraxiques.
    Il y a quelques années, j’avais proposé à différents centres de formation initiale ou continue pour moniteurs une formation autour de l’apprentissage de la conduite et des dyspraxies développementales sans intérêt de leur part malgré des demandes du côté des moniteurs en difficulté pour mieux accompagner leurs élèves.
    Aujourd’hui, ayant créer un organisme de formation continue autour de la psychomotricité, j’avais à coeur de proposer cette formation dans mon catalogue de formation.
    Cette formation a pour objectifs de développer ses connaissances sur les compétences psychomotrices nécessaires à l’apprentissage de la conduite, de comprendre ce qu’est la dyspraxie ou trouble développemental de la coordination et de pouvoir concevoir des projets pédagogiques adaptées aux élèves.

Publier un commentaire

Commentaire
Nom
E-mail
Site internet

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.